Les Capucins le nouvel écoquartier – Brest

Quartier de vie et d’affaires

Projets en cours

thématiques :

Habitat, Activités économiques, Construction, Mobilité, Front de mer, Environnement et transition énergétique, Concertation et démarche participative

Type de projet :

Renouvellement et mutation urbaine

RESPONSABLE DU PROJET

Ronan Jouan

RESPONSABLE DU PROJET

Christophe Billant

Etat

PILOTAGE DU PROJET

Concédant : Brest métropole
Maître d’ouvrage : BMa
Maîtrise d’œuvre ZAC : Bruno Fortier, Atelier de l’île, Egis, Inex
Maîtrise d’oeuvre désamiantage : André Jacq
Maîtrise d’oeuvre cellules commerciales : Atelier L2
Contrôle technique: Socotec
Coordination SPS : Ouest coordination
OPC : Sofresid

Commune

PROGRAMME

Aménagement d’un écoquartier de 16 ha en cœur de métropole, relié par le 1er téléphérique urbain de France aux Ateliers des Capucins de 25 000 m².

40 000 m² de surface tertiaire disponible

demarche participative
COMMERCIALISATION








160 € HT / m² de surface de plancher
terjofckjeorke
kexf;ljrcoe
jxpejfkle


Stationnement en sous-sol


Plateaux de 150 à 1 000 m²










Cœur2 Business : 40 000 m² de surface tertiaire disponible




Le quartier des Capucins donne une nouvelle dimension au coeur de ville de Brest. En bus, en tramway ou en téléphérique, le réseau de transports en commun met toute la métropole à votre portée et vous dépose en 10 mn à la gare. Chaque îlot dispose d’un parking souterrain.

En voiture, vous vous rendez en 20 mn à l’aéroport et en 2h30 à Rennes grâce au réseau breton de voies rapides entièrement gratuit. Depuis Paris, le TGV accomplit le trajet en 3h25 en moyenne et l’avion en 1h10. Et si pour vous la vraie 1re classe est celle de votre bureau ou de votre salon, pas de souci : ici, la fibre optique dessert toute la ville.



Documents à télécharger :









La Fabrique citoyenne et poétique des Capucins

Le plateau des Capucins, nouveau territoire en plein de cœur de la ville de Brest, s’ouvre aux habitants. Ancienne cité militaire interdite et pourtant si visible, ce site a entretenu les fantasmes de plusieurs générations de Brestois. Il offre aujourd’hui des points de vue inédits sur la ville et constitue un extraordinaire vecteur d’imaginaire. Pour accompagner l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire des Capucins et de Brest, Le Fourneau et Passerelle proposent aux habitants de la métropole de participer à une aventure sensible et poétique pour inventer collectivement les usages de ce site à découvrir, à s’approprier et à utiliser.

Quatre années durant, de 2016 à 2020, à l’occasion de rendez-vous artistiques fédérateurs et d’ateliers réguliers, les citoyens sont invités à imaginer aux côtés d’artistes complices les usages possibles des espaces publics du plateau des Capucins et les mobiliers associés, pour s’asseoir, lire, travailler, rencontrer, jouer, pratiquer un sport, observer la ville, rêver le plateau… Découvrez les différentes facettes de la Fabrique citoyenne et poétique des Capucins, et embarquez à nos côtés !

LES PASSEURS D’IMAGINAIRE

Acteurs culturels rassembleurs, spécialistes de l’art dans la Cité depuis plus de 20 ans à Brest, Le Fourneau et Passerelle co-écrivent une histoire contemporaine et sensible des Capucins en agissant comme des passeurs d’imaginaire et des révélateurs constructifs de la poésie urbaine. Leur projet se fonde sur l’observation du contexte architectural et urbain de ce site à découvrir, à s’approprier et à utiliser.

Découvrez en vidéo
ou sous la forme de reportages
toutes les étapes de cette aventure.

 

LEURS COMPLICES ARTISTIQUES

Le Fourneau et Passerelle proposent aux citoyens d’embarquer dans une aventure sensible pour inventer collectivement les usages de ce nouveau territoire de cœur de ville, avec la complicité d’équipes artistiques :

– à travers une psychanalyse de la ville aussi décalée que fédératrice, l’Agence Nationale de Psychanalyse urbaine (ANPU) révèle le potentiel créatif et résilient de Brest pour l’amener à se réinventer ;

Les architectes-constructeurs de Bureau Cosmique bousculent les modes de représentation et d’occupation de l’espace public en pensant des mobiliers aux formes à la fois simples, efficaces, modulables et amendables qui permettent de créer du lien, principalement sur la Place des Machines.

Les Manufacteurs, collectif brestois d’architectes, paysagistes et designers, proposent aux habitants de la métropole d’inventer et fabriquer les modules d’un jeu à l’échelle des Capucins, puis des Jardins de lecture sur le belvédère Cesária Évora, et à partir de 2019, ils accompagnent la nouvelle phase de la Fabrique sur le cours Aimé Césaire et la place de la Fraternité. En février et mars 2020, avec l’aide des citoyens complices, ils ont accompagné l’Agence citoyenne de Design qui a pensé et élaboré les plans des futurs mobiliers urbains. Ces derniers ont pris forme sous les outils de citoyens réunis autour des chantiers participatifs à l’automne 2020. Ils prendront place au sein de leur nouveau décor en cette fin d’année 2020.

Toute l’info sur le site internet de La Fabrique des Capucins  !

contact@lafabriquedescapucins.com

Présentation

Les Capucins : le nouveau visage de Brest
Ancien berceau de l’industrie navale, ce nouveau quartier aux dimensions exceptionnelles et à la géographie singulière offre 16 hectares en plein cœur historique de Brest, avec une forte pente transformée en trois terrasses successives : le plateau, l’esplanade et les Ateliers. Les Capucins sont la preuve vivante qu’on peut allier prouesse technique et architecturale avec développement durable.

Un espace avec une identité forte
L’objectif était de créer de toutes pièces, sur un site patrimonial à la topographie contraignante, un écoquartier vivant, accessible à tous, avec logements, équipements culturels, moyens de transport innovants, bureaux, commerces, services, tout en maîtrisant la demande énergétique. Il s’agissait de donner à ce nouvel espace une forme, un esprit, une identité, et de faire en sorte qu’il s’intègre dans le centre-ville existant, qu’il élargisse et unisse le cœur de l’agglomération, tout en interagissant harmonieusement avec les quartiers alentour.

Véritable prouesse technique et architecturale
Les ateliers rénovés ont pris une nouvelle dimension dans le cœur des Brestois. Les ateliers représentent également ce qui se fait de mieux en matière de réhabilitation du patrimoine : la forme et l’esprit industriels ont été conservés et magnifiés. Les principales machines trônent encore et des pans de murs ont été laissés à nu, avec leurs pierres apparentes et leurs plaques de crépi usé, comme pour ré-ancrer le bâtiment dans son histoire et permettre d’entr’apercevoir l’ampleur de ce chantier exemplaire.

 

Un quartier durable
Les ateliers, les logements et les bureaux du plateau ont également été aménagés dans une logique de développement durable. Trois centrales photovoltaïques sont installées sur les toits des ateliers, de la médiathèque et de la Cité internationale. Celle de la place des machines est équipée du « smartgrid » qui permet son autoconsommation. De plus, l’éclairage est optimisé. Le téléphérique, lui aussi, est économe : il récupère son énergie de freinage pour la réinjecter dans le trajet suivant. La sélection des matériaux, la conception architecturale et les choix programmatiques traduisent la volonté forte de réduire l’empreinte écologique et de favoriser l’épanouissement des habitants, des actifs et des visiteurs.

Au cœur de la vie brestoise
Le quartier s’est également taillé une place de choix dans le paysage brestois. Désormais tout s’y passe : pique-nique insolite, fashion week, rencontres de la BD, compétition de BMX, festival de danse ou bien encore forum sportif, un grand nombre d’événements brestois se déroule au sein des ateliers. Un succès populaire et touristique qui devrait encore s’amplifier avec les nouveaux projets qui vont se lancer.
Aujourd’hui les Capucins poursuivent leur métamorphose : on y habite, on y travaille, on les traverse, on y flâne, on s’y amuse, on s’y cultive… On y invente ensemble tous les possibles.

Chronologie

  • 1695
    Construction du couvent des Capucins.
    Vauban pose la première pierre.

  • 1791
    Réquisition des lieux par la Marine Nationale.

  • 1801
    Installation d’une caserne pour les apprentis canonniers.

  • 1841
    Début de la construction des ateliers destinés à la fabrication et à la réparation des navires de la Marine Nationale.

  • 60 % de l’outillage détruit par les bombardements.
    Seuls les murs sont restés intacts.

  • L’école des apprentis rapatriée aux Capucins.

  • 200 machines outils dans l’atelier des machines.

  • Mise en place de la Mission Penfeld.

  • Transfert des activités sur les sites de Laninon et de la Pointe.

  • Choix du projet de l’architecte Bruno Fortier en collaboration avec le cabinet brestois Atelier de l’Île.

  • Vente définitive du site par la Marine Nationale à BMa.

  • 2012-13
    Engagement des travaux d’aménagement :
    . du site de 16 hectares,
    . viabilisation du plateau, 
    . réalisation des voiries rues de Maissin et du Carpon.

  • Réhabilitation :
    . des Ateliers,
    . construction de la Médiathèque,
    . de la Cité Internationale .
    . et du parking.

    • Arrivée des premiers habitants :
      . des logements du plateau
      . et de la Cité internationale 
    • Poursuite des travaux de réhabilitation des Ateliers
  • Ouverture :
    . des Ateliers des Capucins
    . et du 1er téléphérique urbain de France

  • Ouverture :
    . de la médiathèque François Mitterrand Les Capucins.
    . du Village by CA

  • Construction par BMa :
    . du 70.8

    Ouverture des commerces :
    . Le Cosmonaute
    . La brulerie du Léon
    . Lalibee créations
    . En bières inconnues 
    . We Art Minds
    . Climb up

     

  • Construction par BMa :
    . du 70.8
    . de la French Tech Brest +

    Ouverture : 
    . des Curiosités de Dialogues
    . de Illucity
    . du 70.8 : pôle des excellences maritimes
    . de la Fabrique numérique : French Tech Brest +

  • Ouverture :
    . du cinéma 

Actualités du Projet

asd

Médiathèque

Localisation

Projets en Relation

asd