Quel est le rôle du référent Covid-19 dans l’aménagement ?

25/05/2020

Quel est le rôle du référent Covid-19 dans l’aménagement ?

Suivant les recommandations de l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), BMa s’est doté d’un référent Covid-19 en la personne d’Olivier Duigou, déjà responsable d’opérations junior. « Il est important de disposer d’une personne dédiée à toutes ces questions liées au Coronavirus», pointe Claire Guihéneuf, directrice générale de BMa. Olivier Duigou, choisi pour « sa curiosité de nature, son ouverture et sa disponibilité » a été nommé dès la première semaine d’avril, afin de préparer et accompagner la reprise des chantiers.

Quel est votre rôle et comment définissez-vous vos missions ?
Olivier Duigou, référent Covid-19 : C’est une mission nouvelle, sans définition officielle, qui est apparue le 2 avril avec l’incitation du ministère du Travail à reprendre les chantiers du bâtiment et de la construction. Nous nous sommes appuyés sur le guide de l’OPPBTP qui introduit la notion d’un référent Covid-19 dans les entreprises et chez les maîtres d’ouvrage, « chargé de coordonner les mesures à mettre en œuvre ». Nous avons défini plus précisément mon rôle : mettre en place un processus de reprise des chantiers. Autant dire que nous sommes partis d’une page blanche, puisque cette situation est sans précédent. Et puis, bien sûr, je m’occupe du respect des mesures sanitaires en interne : achat de gel hydroalcoolique et de masques, questions pratiques d’organisation, etc.

Quel est ce protocole que vous avez élaboré pour la reprise des chantiers ?
Nous échangeons avec chacune des entreprises qui souhaite reprendre : sur la faisabilité de la reprise, sur l’adaptation des infrastructures du chantier (base vie, vestiaires) pour respecter les distanciations physiques et les gestes barrières, sur la mise à disposition de matériel, etc. Nous avons créé une fiche TARMAC (pour « Tableau Anticipant la Reprise et le Maintien de l’Activité sur les Chantiers »), qui permet de lister tous les critères à cocher avant la reprise pour assurer la sécurité du chantier et le respect des mesures sanitaires. Elle est remplie par le responsable de l’opération, en concertation avec l’entreprise et le coordonnateur sécurité du chantier. Il s’agit en quelque sorte d’une vérification « en amont » qui vise à s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour une reprise saine des activités, en toute sécurité.

Et qu’en est-il du suivi ?
Je gère le suivi de chaque reprise par l’intermédiaire des responsables d’opérations. Je m’assure que les fiches sont remplies et, si quelque chose me semble bancal, par exemple un manque de masques pour les ouvriers, je propose au responsable d’opérations de différer la reprise du chantier. C’est un suivi à distance, il n’est pas question pour moi de me substituer à mes collègues sur les chantiers. Je m’assure aussi de la cohérence de notre organisation : avoir un process identique avec tous nos prestataires, quel que soit le chantier, et centraliser toutes les informations via un interlocuteur unique et dédié. Ce rôle, tel que défini par BMa, semble faire des émules puisqu’il a été adopté par d’autres maîtres d’ouvrage.

Combien de chantiers ont repris ?
Nos 14 chantiers ont tous redémarré, plus ou moins rapidement (lire l’article sur la reprise des chantiers BMa). Ceux en extérieur ont repris plus facilement. En effet, la question de la coactivité se pose pour les chantiers de construction où, par exemple, le plombier, le plaquiste et l’électricien sont amenés à intervenir en même temps dans un espace réduit. Par ailleurs, on constate que le rôle du référent Covid-19 est évolutif : maintenant que les chantiers ont repris, nous travaillons à l’analyse des surcoûts induits par cette crise (achat d’équipements de protection, retard des chantiers, reprise en mode dégradé…). Les réflexions organisationnelles laissent place à des réflexions financières et calendaires. Et il faut aussi anticiper les prochains chantiers à lancer : comment intégrer les risques liés à la situation sanitaire ? Je prépare déjà l’élaboration d’un nouveau protocole.