PORTRAIT : Laure Planchais, paysagiste de Penhoat

07/12/2020

PORTRAIT : Laure Planchais, paysagiste de Penhoat

Penhoat : « La version champêtre de la ville »

Un nouveau quartier sort de terre à Gouesnou, inspiré par le paysage et la topographie du site. Penhoat illustre le renouveau de l’habitat : entre mixité, convivialité et nature. Le témoignage de Laure Planchais, paysagiste en charge du projet.

« Lors de la visite du site, nous avons découvert de beaux paysages bocagers : il était intéressant de les conserver au maximum et d’organiser le quartier dans cette trame existante. Le site bénéficiait également d’un petit boisement : l’occasion de proposer un lieu de sociabilité et de balade. Nous avons donc imaginé une version champêtre de la ville, afin de préserver le charme du lieu avant urbanisation. Nous avons aussi créé une aire de jeux pour les enfants. Cette aire a d’ailleurs été imaginée avec les habitants : nous leur avons proposé deux scénarios de jeux en bois, l’un assez abstrait, l’autre inspiré par la ferme avec tracteurs et animaux. C’est ce deuxième scénario qui a été choisi ! Cela conforte l’appétence des habitants pour la ruralité.

Grâce aux haies et aux talus plantés, les perspectives sont paysagées. Même les eaux de pluies bénéficient d’un aménagement planté avec des noues : un réseau de récupération et de gestion de l’eau à ciel ouvert, comme des fossés enherbés rappelant les chemins champêtres. En plus de l’intérêt paysager, les noues sont plus vertueuses : l’eau s’y écoule moins vite, freinée par l’absorption par les plantes.

La démarche même de faire intervenir un paysagiste sur ce type de programme d’habitat est intéressante : cela démontre une véritable volonté de qualité avec un projet de paysage. Nous sommes très peu sollicités pour des lotissements ou par des petites communes, pourtant les paysagistes offrent un point de vue d’expert qui met en valeur le programme, et favorise la qualité de vie. C’est une vraie valeur ajoutée. »

En savoir + : www.laureplanchais.fr

Crédits photos : Mathieu Legall