fbpx
Rénovation du Cercle Naval de Brest pour accueillir l’équipe du Quartz  – « La plus grande contrainte était le temps ! »

10/09/2021

Rénovation du Cercle Naval de Brest pour accueillir l’équipe du Quartz – « La plus grande contrainte était le temps ! »

La quarantaine de personnels techniques et administratifs de la Scène nationale de Brest a dû quitter ses locaux, le temps de deux années de travaux au Quartz. Pour leur permettre de poursuivre leur activité dans les meilleures conditions, BMa a réaménagé provisoirement le Cercle Naval.

« La plus grande contrainte était le temps ! »

Alors que le Quartz subit une importante rénovation, Brest Métropole a pris en charge le relogement des équipes de la Scène nationale. L’ancien Cercle Naval, idéalement placé à proximité, a dû être réaménagé en un temps record pour les accueillir, comme l’explique Stéphane Delamarre, chef de projet au service Culture.

Quels étaient les besoins initiaux ?

Stéphane Delamarre : Le Quartz est en rénovation, il s’agit de travaux importants qui ne permettaient pas aux équipes de rester sur place. Il nous fallait donc reloger les 40 permanents et trouver de quoi stocker le matériel nécessaire aux spectacles. Nous devons assurer deux saisons nomades. Le Cercle Naval était idéal pour cette relocalisation temporaire : tout pouvait y être accueilli sur place, bureaux et matériel, et nous restons en centre-ville et à quelques mètres du Quartz où les équipes suivent les travaux.

Aviez-vous des contraintes particulières pour ce chantier ?

La principale contrainte était le délai : nous devions impérativement déménager pour le 1er avril 2021, date du désamiantage du Quartz. Or, le projet n’a démarré qu’à la rentrée 2020 : les travaux ont été très rapides. Ensuite, nous avions aussi une contrainte budgétaire et de programmation : après le Quartz, le Cercle Naval est appelé à accueillir une autre programmation. Il nous fallait des travaux assez légers et rapides, utiles pour les équipes du Quartz comme pour celles de la Métropole. Le chantier devait prendre en compte l’évolution future du bâtiment…

Comment s’est passée la collaboration avec BMa ?

Tout a été vraiment très fluide et facile, nous étions en relation tout au long du chantier même si le contact privilégié était l’usager, représenté par le régisseur du Quartz. BMa a su s’adapter aux contraintes budgétaires et techniques, avec une bonne réactivité.

Êtes-vous satisfait du résultat ?

Oui, complètement et les équipes du Quartz sont ravies. Il y a des réglages qui se font encore à l’usage, mais ce qui aurait été vraiment gênant, à savoir ne pas pouvoir entrer dans les lieux début avril, a été évité. Il n’est jamais simple de déménager pour un local temporaire, mais là tout le monde est satisfait et bien installé, prêt à démarrer ces deux saisons nomades du Quartz dans de bonnes conditions.