PORTRAIT : Hervé Potin : architecte de l’école de l’Aber Benoît à St Pabu

26/10/2020

PORTRAIT : Hervé Potin : architecte de l’école de l’Aber Benoît à St Pabu

« Il est possible d’allier innovation et patrimoine »

Empruntant à l’habitat vernaculaire et aux règles de base du bioclimatique, le cabinet Guinée*Potin réussit à créer un bâtiment à la fois familier et inédit, intégré et remarquable. Le témoignage d’Hervé Potin, architecte.

« C’est une histoire un peu affective. Ma famille vient de communes voisines, Tréglonou et Plabennec. Je connais bien le coin, et je regarde souvent les appels d’offres dans le Finistère. Les équipements scolaires donnent toujours des projets intéressants, s’y ajoutait une ambition environnementale qui nous stimule.

Nous avons commencé par étudier le lieu, il s’avère qu’il s’inscrit au creux d’un ancien bras de l’aber Benoît. Nous avons donc imaginé un étagement en trois paliers pour retrouver les qualités originales du site : le premier accueille l’école, en lien direct avec la cantine existante, la salle multi-activités vient au-dessus, puis le stationnement sur un troisième niveau. Un jeu de décalages qui délimite bien chaque zone et permet de préserver la luminosité. Nous avons ensuite orienté la cour à l’est et au nord pour la protéger de la pluie et des vents dominants. L’école se distribue dans trois bâtiments en forme de longères, reliées par leurs pignons ouest : l’une est dédiée aux maternelles (au nord), l’autre aux élémentaires (au sud), tandis qu’au centre les espaces communs, les services administratifs et l’accueil s’organisent autour d’un patio.

Pour respecter les exigences thermiques du projet, nous avons adopté les grands principes de l’architecture bioclimatique (orientation, compacité, isolation…). Nous avons aussi choisi le bois pour l’ossature, la charpente, le plancher, le bardage et l’isolation des longères. Des panneaux photovoltaïques sont disposés sur les pans de la toiture, sauf sur celui du versant sud puisqu’il est couvert de chaume, ce qui agrémente la vue générale du projet. Cette organisation permet de proposer une sorte d’ « école hameau », un ensemble qui s’inscrit bien dans le quartier et qui offre un ancrage central aux éléments divers qui l’entourent (cantine, espace culturel, quartier pavillonnaire).

Dans ce projet, la géographie particulière du lieu et les attentes techniques de la commune nous ont permis de nous positionner : ce choix du hameau, des longères et du chaume reflète ma connaissance du paysage, ma sensibilité. Et nous prouvons qu’il est possible de faire du contemporain en interprétant le contexte local. »

📷 Hervé Potin et Anne-Flore Guinée

L’agence : guineepotin 

La page projet Ecole de l’Aber Benoît