Livraison du Groupe Scolaire Aubrac et retour des enfants

20/01/2021

Livraison du Groupe Scolaire Aubrac et retour des enfants

La Ville de Brest a lancé un programme ambitieux de rénovation énergétique, en s’appuyant sur la société publique locale (SPL) Brest métropole aménagement (BMa). Ce chantier d’envergure pour la maîtrise de l’énergie dans les écoles publiques représentera à terme un investissement de 20.9 millions d’euros. Situé dans le quartier de Bellevue, le groupe scolaire Aubrac est l’un des premiers à bénéficier des travaux de rénovation énergétique, dans le cadre de ce plan global. L’école a été livrée en fin 2020 et les élèves ont pu retrouver leur nouvelle école dès le 4 janvier 2021.

Sobriété énergétique indispensable

Pour les deux groupes scolaires, il s’est agi de pointer tous les travaux de rénovation énergétique indispensable, et d’aller même au-delà des normes : « Nous savons que le coût de l’énergie va continuer à augmenter : il y a donc tout intérêt à équiper les écoles dès maintenant, pour anticiper cela », explique Christophe Billant, chargé du projet à BMa. 
En visite au groupe scolaire Aubrac de Bellevue ce 20 janvier, une délégation d’élus composée du maire de Brest François Cuillandre, d’Emilie Kuchel, adjointe en charge de la politique éducative locale, de Tifenn Quiguer, conseillère municipale en charge du patrimoine et présidente de BMa SPL, et de Jacqueline Héré, maire adjointe de Bellevue a pu se rendre compte de la métamorphose opérée à travers ce chantier de 4,7 millions d’euros (dont 1,25 million de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine – ANRU). 

De nouveaux réflexes à prendre 

Les deux bâtiments de l’école ont fait l’objet d’une rénovation thermique par l’extérieur, avec changement des menuiseries, mise en place de systèmes de ventilation, installation d’équipements pour personnes à mobilité réduite, ou encore renouvellement des systèmes de production de chaleur. 
« Nous sommes en train de peaufiner les réglages. Il va maintenant s’agir de sensibiliser les concierges, comme les enseignants et les enfants sur le bon usage de ces nouvelles installations. Sans quoi, l’optimisation énergétique ne sera pas bonne », précise le représentant de BMa. S’il reviendra à chacun d’acquérir les bons réflexes ( ne pas laisser inutilement ouvertes portes et fenêtres…), les travaux réalisés sont malgré tout pensés pour optimiser les consommations : le tout nouveau réfectoire réalisé lors du chantier, est ainsi chauffé à part, sur les seules heures où il accueille ses petits convives. De même, les locaux réservés au périscolaire bénéficient également d’un système de réglage adapté aux horaires d’accueil. 

Nouvelle esthétique

« Il s’agit aussi d’offrir un nouveau confort de travail aux équipes et aux enfants », pointe Emilie Kuchel. Les travaux très techniques y contribueront largement, mais également les nouvelles couleurs qui habillent désormais les murs et apportent une dynamique joyeuse aux classes d’Aubrac ! Durant le temps des travaux, enfants et enseignants ont bénéficié d’un relogement à l’école de Kerichen, avec des navettes mises en place matin, midi et soir. Et la nouvelle école accueille désormais les enfants de l’école publique Langevin, qui entre elle aussi en travaux. 

 

Pour aller plus loin :

Brest métropole et la Ville de Brest ont officialisé leur engagement dans la transition énergétique en adoptant leur Plan Climat Energie Territorial (PCET) le 19 octobre 2012. Ce dernier a été révisé et mis à jour en janvier 2020. Les deux collectivités se sont fixées comme objectifs les « 3 X 20 » :

  •  réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à 1990,
  •  économiser 20% de la consommation totale d’énergie,
  • porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique.

Les groupes scolaires, dont 75% ont été construits avant 1980, représentent un tiers du patrimoine de la ville et pèsent pour 25% de la facture annuelle globale, avec plus de 800 000 € par an. En moyenne, un groupe scolaire consomme 272MWh/an représentant une facture moyenne annuelle de 22 000€TTC/an. Le patrimoine scolaire constitue donc un enjeu important pour la réalisation de nos objectifs du Plan Climat Air Energie.

Investir pour la transition énergétique

Pour atteindre ces objectifs, la Ville de Brest a lancé un programme ambitieux de rénovation énergétique, en s’appuyant sur la société publique locale (SPL) Brest métropole aménagement (BMa). Ce chantier d’envergure pour la maîtrise de l’énergie dans les écoles publiques s’élève à un montant de 20.9 millions d’euros. La première phase du projet (2019-2022) concerne cinq groupes scolaires dont Aubrac. Il s’agit pour la Ville de Brest de participer activement à la lutte contre le réchauffement climatique en accélérant le rythme des rénovations tout en améliorant le confort des élèves et du personnel.

Compteurs d’énergie, amélioration de l’éclairage, travaux sur les installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire, changement des menuiseries, isolation, ventilation : tout l’éventail des travaux d’optimisation énergétique est déployé pour atteindre une réduction de consommation énergétique moyenne de 35% sur les cinq groupes scolaires concernés. Ces travaux d’efficacité énergétique sont complétés par des travaux de remise aux normes, d’accessibilité, de pérennité et d’amélioration des usages.

Pour parvenir à ce résultat, la Ville de Brest a imaginé un portage innovant avec BMa via un marché de partenariat de performance énergétique. La SPL engage ensuite un contrat de prêt avec les partenaires bancaires et un marché global de performance avec un groupement d’entreprises.

Ce dispositif offre, en plus des perspectives d’économies d’énergie garanties contractuellement, une meilleure visibilité budgétaire sur l’investissement, des garanties de respect du calendrier de réalisation des travaux et une ingénierie pouvant se démultiplier dans le cadre de la solidarité territoriale.

Les écoles concernées

Le choix des groupes scolaires concernés par les travaux de rénovation énergétique a été établi sur la base d’une analyse multicritères, faisant intervenir plusieurs paramètres : le montant de la facture énergétique, le niveau de consommation au m3 et l’ancienneté des systèmes de chauffage.

Ces 5 groupes scolaires sont : Aubrac (Bellevue), 4 Moulins (Quatre Moulins), Kerargaouyat (Saint-Pierre), Langevin (Bellevue), Hauts de Penfeld (Saint-Pierre).

Au regard de la situation, des capacités d’accueil de chacune des écoles et de la complexité de travaux envisagés, deux modalités d’intervention ont été imaginés : travaux en site inoccupé pour certains groupes scolaires ou en site occupé pour d’autres.

Le groupe scolaire Aubrac

Situé dans le quartier de Bellevue, le groupe scolaire Aubrac datant de 1969 est le premier a bénéficier des travaux de rénovation énergétique. Doté d’un effectif de 175 élèves pour 7 classes à la rentrée 2019/2020, le choix s’est porté sur une réalisation des travaux en site inoccupé afin de faciliter et fluidifier l’intervention des entreprises et ainsi d’optimiser les délais de réalisation.

Les classes ont donc été accueillies au groupe scolaire de Kérichen le 8 juillet 2019, et le démarrage des travaux à Aubrac s’est fait le 15 juillet 2019. Par ses capacité d’accueil, Kerichen a permis d’assurer la continuité du service public scolaire.

Afin de maintenir un accueil de qualité, la Ville de Brest a mis en place un système de navettes matin, midi et soir pour assurer le transfert des élèves d’Aubrac vers Kerichen. L’accueil et la sécurisation des élèves dans la navette ont été possibles grâce aux ATSEM et aux animateurs d’Aubrac. Les haltes d’accueil du matin et du soir ont été maintenues sur le site d’Aubrac, facilitant ainsi l’organisation pour les familles. Durant les travaux dans le bâtiment hébergeant la halte d’accueil, le plan de circulation a été revu en lien avec la Mairie de quartier de Bellevue afin de sécuriser l’accès aux locaux.

Nature des travaux réalisés au groupe scolaire Aubrac :
– Changement des menuiseries,
– Réfection des systèmes d’éclairage,
– Mise en place de systèmes de ventilation,
– Isolation des toitures, des murs par l’extérieur,
– Traitement des ponts thermiques,
– Renouvellement des systèmes de production de chaleur,
– Système de régulation et gestion technique centralisée des équipements techniques,
– Restructuration et agrandissement de la restauration scolaire,
– Peinture, réfection des sols.

Montants global de l’opération
4,7 M€ TTC (études, travaux, aléas, frais financiers) dont 2,70 M€TTC de travaux stricto sensu. L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) a subventionné les travaux à hauteur de 1,225 M€ dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) du quartier de Bellevue.

Le retour d’Aubrac dans ses locaux

La période de confinement liée à l’épidémie de COVID-19 ayant fortement affecté le calendrier des travaux, la date de fin de chantier initialement prévue le 15 août 2020 a été reportée à début décembre 2020. C’est la raison pour laquelle la rentrée de septembre 2020 a eu lieu au groupe scolaire de Kerichen.
Depuis le 4 janvier donc, les enseignants et les élèves ont retrouvé leurs locaux rénovés.

Dans la continuité de ce projet, et selon le calendrier établi, le groupe scolaire de Langevin va bénéficier à son tour de travaux de rénovation. Le déménagement a eu lieu durant les vacances de fin d’année afin que les travaux puissent se faire en site inoccupé à compter de janvier 2021, et jusqu’à fin 2021.

Situé également dans le quartier de Bellevue, le groupe scolaire sera accueilli durant cette période au groupe scolaire Aubrac. La rénovation des deux bâtiments permet en effet l’accueil des deux groupes scolaires sur un même site, en mutualisant certains espaces.

Crédit photo : Elisabeth Jard – Brest métropole