Une nouvelle école à énergie positive pour Gouesnou

01/10/2020

Une nouvelle école à énergie positive pour Gouesnou

Vote du marché de partenariat entre la ville de gouesnou et BMa pour la reconstruction du groupe scolaire du Château-d’Eau, le 30 septembre 2020 en conseil municipal. 

PRÉSENTATION DU PROJET

Afin de réaliser la reconstruction de l’école du Château-d’Eau, la Ville de Gouesnou a décidé d’avoir recours à un marché de partenariat avec la société publique locale BMa (SPL). Le marché de partenariat est voté ce jour en conseil municipal.
Le projet, d’un montant de 11,25 M € HT, se compose d’une nouvelle école pouvant accueillir 15 classes, soit 450 élèves, d’un espace périscolaire et de différents espaces mutualisés, avec des critères de performance énergétique très élevés.
La filière bilingue de l’établissement y gagnera en visibilité avec une unité d’enseignement et des salles dédiées. La livraison de l’équipement est prévue pour la rentrée scolaire 2023.

1. LE MARCHÉ DE PARTENARIAT : UNE DÉMARCHE INNOVANTE BMa

Le marché de partenariat permet à la Ville de Gouesnou, actionnaire de BMa SPL depuis septembre 2019, de lui confier une mission globale afin de :
•Piloter les études, concevoir et réaliser les travaux sous maîtrise d’ouvrage BMa, s’engager sur des gains de performances chiffrés (gain énergétique, valeur maximale de consommation, gros entretien ou renouvellement, durée de dépannage, etc.) qui garantissent la pérennité et l’efficience énergétique du projet et former les personnels et usagers du groupe scolaire aux gestes permettant des économies d’énergie,
•Assurer le financement du projet en « tiers investissement », BMa porte 80% des investissements par emprunt en lieu et place de la collectivité. La collectivité lisse son investissement sous forme de loyers sur 20 ans environ. Si les objectifs de performance ne sont pas atteints, BMa indemnise la collectivité du manque à gagner en acceptant le risque d’une pénalisation.

Pour ce faire, BMa a recours à un Marché public global de performance (MPGP) incluant la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance, par lequel un groupement d’entreprises s’engage à réaliser, pour son compte, les différentes prestations.
•Ce cadre contractuel impose la conclusion du marché de partenariat et du MPGP de façon concomitante pour permettre à BMa de déterminer avec précision le montant des loyers à verser par la Ville et de mettre ainsi en place le financement nécessaire à la réalisation du projet.
•La procédure de sélection du candidat retenu pour le MPGP est achevée et permet aujourd’hui à BMa de conclure le MPGP avec le groupement Bouygues Bâtiment Grand Ouest – ENO architectes – ATIS (bureau d’études) – Armor Economie (Economiste de la construction) – OSC (exploitant mainteneur) et finaliser le marché de partenariat avec une précision des montants des loyers à verser par la Ville de Gouesnou, lors du conseil municipal de ce jour.

2. LE CONTEXTE

La Ville de GOUESNOU a engagé, depuis 2011, une réflexion autour d’une dynamisation de l’îlot Mairie d’une superficie de 3,5 ha environ, délimité par la place des Fusillés et les rues de la Gare, du Gymnase et du Château-d’Eau.

En raison de son accessibilité et de ses espaces libres ou aménageables, cet îlot présente un potentiel important pour :
•Lutter contre l’étalement urbain ;
•Renforcer l’attractivité et le dynamisme du centre-bourg ;
•Apporter de nouvelles opportunités de logements aux habitants.

C’est dans ce contexte, et au regard de ce fort potentiel de l’îlot, que la Ville de Gouesnou a entamé une réflexion concernant la modernisation du groupe scolaire du Château-d’Eau qui a abouti à un choix de reconstruction complète du groupe scolaire.

En vue de la réalisation de ce projet, la Ville de Gouesnou a décidé fin 2018, sur la base des conclusions des rapports d’évaluation préalable du mode de réalisation et de soutenabilité budgétaire, de recourir à un marché de partenariat en vue de confier à BMa une mission globale portant sur la conception, le financement, la réalisation et l’exploitation-maintenance du nouveau groupe scolaire.

La Ville de Gouesnou est entrée au capital de BMa SPL en septembre 2019. En effet, la SPL a pour objet social d’apporter à ses collectivités membres une offre globale pour la réalisation de projets d’aménagement et d’infrastructures, de transition et de performances énergétiques, d’urbanisme, de mobilité et d’environnement, de développement économique. Il existe à présent, une relation de quasi-régie entre la Ville de Gouesnou et BMa SPL.

Le portage du projet se fait en « tiers investissement » soit un marché de partenariat d’une durée de 20 ans à compter de la date contractuelle de livraison de l’opération. Dans ce cadre, BMa préfinance et réalise les projets de construction envisagés par ses collectivités actionnaires, à charge pour ces dernières de rémunérer BMa par le versement d’un loyer étalé sur la durée des contrats conclus avec celle-ci.

A cette fin, BMa, maître d’ouvrage des travaux, confie un Marché public global de performance (MPGP) à un groupement d’entreprises comprenant une entreprise générale mandataire du groupement, un cabinet d’architectes, des bureaux d’études, un exploitant-mainteneur.

3. PRÉSENTATION DU PROJET DE NOUVELLE ÉCOLE DU CHÂTEAU-D’EAU

3.1. Périmètre

L’opération s’implante sur un terrain situé dans l’îlot Mairie, rue de la Gare, d’une surface d’environ 5 180 m². Elle concerne la réalisation du groupe scolaire public du Château-d’Eau constitué d’un ensemble immobilier destiné à des usages parfois multiples (bâtiments scolaires maternelles et élémentaires, garderie du matin et du soir, restauration scolaire, locaux à destination d’associations, salles de formation, etc.).

Le bâtiment à construire sera disposé en R+1 à R+2 représentant une surface utile de 2 925 m², constitué :
•D’une partie scolaire ;
•D’une partie garderie périscolaire ;
•D’une cantine scolaire ;
•Ainsi que des locaux techniques et spécifiques à la mairie.

Les espaces extérieurs seront constitués d’espaces récréatifs (cour, préau, jardin pédagogique, city stade, espace entretien, espace vert) et de stationnements.

Ce bâtiment et ces espaces ont vocation à être mutualisés : groupe scolaire mais aussi associations, services de la mairie, formations, etc. sur des périodes longues (soirées, week-end).

3.2. Programme des travaux

Le coût du projet est de 11,25 M€ HT, composé des frais de conception, des travaux, des contrôles extérieurs et de pilotage du projet.

Il sera conçu en méthode BIM (modélisation du bâtiment en maquette numérique) qui :
•Nécessite une base de données géoréférencée qui permet de connaître parfaitement le bâtiment (type de mur, visualisation par niveau, visualisation par entité (fluides, …)) et de mieux organiser sa construction ;
•Permet d’obtenir des visuels en 3 dimensions dès la phase esquisse et de bien visualiser le bâtiment dans son ensemble ;
•Facilite la gestion et les discussions entre les acteurs du projet et les corps de métiers lors de la conception de l’étude et la réalisation des travaux.

3.3. Objectifs de performance

Suite à l’accord de Paris à l’occasion de la COP 21, l’État et les acteurs de la construction se sont engagés vers une ambition sans précédent pour produire des bâtiments à énergie positive et bas carbone et pour contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Cette ambition s’articule autour de deux grandes orientations pour la construction neuve :
•La généralisation des bâtiments à énergie positive ;
•Le déploiement de bâtiments à faible empreinte carbone tout au long de leur cycle de vie, depuis la conception jusqu’à la démolition.

Le label E+ C-, de Certivéa, a été élaboré pour traduire cette démarche et comprend 4 niveaux de performance énergétique pour le bâtiment à énergie (1 au plus bas et 4 le plus haut) et 2 niveaux de performance environnementale relative aux émissions de gaz à effet de serre.

L’ambition pour Gouesnou est de viser à minima le niveau E3/C1, voire d’atteindre le niveau le plus haut E4 en conception. Ceci passe par les actions suivantes :
Energie :
•Garantir une enveloppe de bâtiment extrêmement performante ;
•Proposer un système d’énergie performant ;
•Produire de l’énergie renouvelable, sur site et autoconsommée.
Carbone :
•Réaliser une analyse du cycle de vie des matériaux mis en place (production, mise en place et démolition) pour connaître la consommation de CO2 du bâtiment (recherche de matériaux décarbonés) ;
•Diminuer l’empreinte carbone du bâtiment.

Ces objectifs se concrétisent par :
•Une enveloppe thermique très performante (isolation thermique par l’extérieur et garantie de l’étanchéité à l’air du bâtiment) ;
•Une orientation optimale (façade sud et protection des vents dominants) ;
•La garantie des conforts d’été (éviter la surchauffe du bâtiment) : toiture végétalisée, brise-soleils, etc. ;
•La qualité de l’air couplée à l’énergie : garantie par des ventilations double flux qui permettent notamment de perdre des calories en croisant les réseaux d’air chaud sortant avec le réseau d’air frais entrant. Ce dernier est donc réchauffé avant d’être injecté dans l’école, ce qui permet des économies de chauffages ;
•Des récupérateurs d’eau pour les besoins extérieurs (jardinières notamment) ;
•Une gestion alternative des eaux pluviales pour rechercher la gestion d’un maximum de volume d’eau en surface et en infiltration sur site ;
•La réduction de la consommation d’eau potable : surveillance des consommations et de détection des fuites à distance, mise en place d’économiseurs d’eau réduisant les débits d’eau, etc. ;
•La recherche de matériaux biosourcés (menuiseries bois, aluminium, charpente en bois, revêtement de sol en lin (et non PVC classique), peinture à base d’algues, etc.) ;
•La mise en place de panneaux photovoltaïques en toiture ;
•Une gestion et un suivi des consommations à distance ;
•La sensibilisation des usagers aux économies d’énergie et eau.

Performances énergétiques et eau

L’engagement de la garantie de performance est mesurable :
•Consommation annuelle (Ec) en énergie finale maximum de 34,6 kWhEF/an / m² de SRT, tous usages inclus, hors consommation informatique, hors consommation liée au process cuisine, hors production locale d’énergie pour autoconsommation ;
•Production locale d’énergie renouvelable pour autoconsommation (Pc) : 18 000 kWhEF/an environ ;
•Consommation annuelle (Qc) en eau potable maximale de 1 200 m3/an, tous usages inclus.

L’Objectif de Performance Energétique est vérifié.
La surconsommation et la sous-consommation par rapport à l’Objectif de Performance font l’objet de pénalités ou d’incitations.

3.4. Calendrier de mise en oeuvre

Le marché comprend une phase de conception/réalisation avec en objectif de réalisation l’ouverture du groupe scolaire pour la rentrée 2023.
La durée de la conception/réalisation est de 28 mois.

3.5. Entretien maintenance et Gros Entretien Renouvellement

La phase d’exploitation/maintenance d’une durée de 20 ans court à partir de la réception des travaux du groupe scolaire.

La prestation d’exploitation et de maintenance des installations doit permettre la réalisation simultanée de deux objectifs :
•La fourniture aux usagers d’une continuité de service et de confort, l’entretien et le maintien en parfait état de fonctionnement et d’entretien du matériel dont il a la charge ;
•La recherche d’économies d’énergie.

Les missions relatives à l’exploitation maintenance et au Gros Entretien Renouvellement concernent l’ensemble des locaux, bâtiment et espaces extérieurs des sites du périmètre géographique et couvre les installations de :
•Chauffage ;
•Production d’E.C.S ;
•Traitement d’air et ventilation ;
•Pilotage de GTC ;
•Éclairage ;
•Volets roulants électriques ;
•Ascenseurs ;
•Distribution d’eau potable ;
•Assainissement pluvial ;
•Assainissement ;
•Équipements éventuels permettant la production d’énergie renouvelable sur site (production photovoltaïque, etc.).

La Ville de Gouesnou garde à sa charge le nettoyage et le gardiennage des locaux et des espaces extérieurs.

3.6. Sensibilisation et formation des personnels et usagers du groupe scolaire

Diverses dispositions seront mises en oeuvre pour informer et sensibiliser les usagers, enfants et professeurs et le personnel du groupe scolaire du Château-d’Eau sur l’objectif de maîtrise énergétique de leur établissement.

Ces dispositions ont pour objectif de favoriser l’appropriation du projet par les usagers et de concourir de façon durable à l’atteinte des objectifs de performance énergétique.

Une attention particulière sera portée à la qualité de l’accompagnement dans le suivi des consommations énergétiques : reporting des consommations, analyse des données, création de tableaux de bord, d’indicateurs.