Vous êtes ici

print

Les nouveaux quartiers en extension urbaine

Activités économiques

Logements

Espaces publics

Fontaine Margot - Brest Saint Pierre

Superficie : 65 hectares

Concepteur : Agence Nicolas Michelin et Associés

En cours

À l’ouest de Brest, le site de la Fontaine Margot offre des vues lointaines sur la campagne environnante et concentre de nombreux éléments du patrimoine brestois. Conjuguer cet espace exceptionnel avec la demande de logements et d’activités sera bientôt possible, avec la réalisation d’un nouveau quartier intégrant une approche de développement durable.

Présentation du projet

Un quartier résidentiel neuf

Le quartier bénéficie d'un cadre verdoyant, à proximité du parc de l’Archantel, des vallons du Vern et de Poularc’horet. Ce quartier pourra accueillir entre 1500 et  1700 logements collectifs, intermédiaires et individuels, autour desquels seront réalisés de nouveaux espaces verts.
Conçu par l’urbaniste Nicolas Michelin, le projet propose des formes urbaines innovantes : îlot mixte regroupant des logements collectifs, individuels et des espaces partagés; riche de diversité et répondant aux attentes des futurs habitants, dans un souci permanent d’urbanisme durable.

Comme tous les projets de l’agglomération, ce programme sera représentatif de la diversité sociale :

  • 25 % des nouveaux logements seront constitués de locatif social,
  • 25 % en accession aidée - à des coûts abordables,
  • Et 50% en accession ou locatif libre.

Chaque îlot est construit autour d’espaces verts collectifs privés. Ainsi, la création de lieux de rencontre et la gestion des espaces publics offriront aux futurs habitants une qualité de vie dans un endroit agréable et dynamique.

Plus d'infos : ici

PHASAGE DE L'AMENAGEMENT

  • La phase 1 a débuté en 2014.
  • La phase A débutera à l'automne 2017.

Cartographies - Fontaine Margot, cliquez ici

Une démarche participative

Le quartier de la Fontaine Margot commence à sortir de terre. Ce projet d'aménagement dont le chantier a débuté en 2014 va bientôt accueillir ses premiers habitants. Cet éco-quartier bénéficie de la proximité des services de la métropole et d'espaces naturels. En son cœur, « Les Prairies du Vern », constituées de prés occupés par des exploitants agricoles, de zones humides et de jardins partagés, composent un corridor de 9,3ha qui sera conservé.

Comment imaginer le futur de cet espace de nature, dans le respect des usages actuels (agriculture, jardins partagés...), en anticipant les usages à venir pour en faire un lieu de vie sociale et de loisirs ? Il s’agit de réfléchir ensemble et de donner à comprendre la fabrique de la ville. Cette démarche a été lancée le 3 décembre 2016, l’équipe des Prairies est venue à la recontre des habitants pour partager questions, connaissances, envies, autour d’un goûter, devant des photos anciennes, au détour d’un dessin d’enfant.

L'équipe des « Prairies du Vern » composée de l'agence de paysagistes et d'urbanistes Onésime, de l'agence TLPA de Brest et du Collectif Fil de Nantes est missionnée pour accompagner Brest métropole aménagement, dans sa réflexion et imaginer le futur de ces lieux. Une volonté : associer fortement les riverains et les usagers en leur proposant de s’impliquer dans la démarche. 

Cette action a remporté un financement dans le cadre de l'appel à projet national « Ville de demain » de la Caisse des Dépôts et Consignations dont la convention a été signée en septembre 2016.

Cette démarche participative conduite par l’équipe des Prairies du Vern est articulée autour de 3 grandes étapes et de 3 temps forts qui se déroulent de septembre 2016 à juillet 2017 pour la partie conception puis en 2018-2019 pour le chantier de mise en œuvre.

Plus d'infos: https://prairiesduvern.wordpress.com/ 

 

L’accueil d’entreprises, d’équipements

Avec près de 3 500 nouveaux habitants à terme, ce quartier urbain prévoit des équipements publics existants ou à créer (école, gymnase, stade, collège), des services (commerces), et permettra aussi l’accueil d’entreprises artisanales ou de bureaux (5 hectares).

Eléments de programme et commercialisation

  • 1500 à 1700 logements
  • 5 hectares d’activités artisanales et tertiaires
  • 3 000 m² de commerces et services de proximité
  • Équipements publics existants ou à créer (collège, terrain de sports, espaces naturels, places et aires de jeux)