Vous êtes ici

print

Les nouveaux quartiers en extension urbaine

Logements

Equipements

Pen ar c'hoat - Guilers

Superficie : 16 hectares

Concepteur : A3 Architectes - Urbateam - Idéa Ingénierie - A3 Paysages

En cours

La réalisation de ce nouveau quartier d’habitat à Guilers, s’organise autour des équipements déjà présents sur le site, l'école Pauline Kergomard, la salle omnisport et d’un espace vert de détente et de jeu. Le projet tire parti du caractère champêtre du site en mettant l’accent sur le paysage, des liaisons piétonnes favorisant les liens entre ces nouveaux espaces de vie.

Présentation du projet

Pen ar c'hoat - GuilersLe périmètre de 16 hectares du projet urbain sur le secteur à aménager du lieu-dit Pen Ar C’hoat, se situe au Nord-Ouest de la lisière entre la commune de Guilers et les terrains agricoles environnants. Il est délimité par la route de Milizac à l’Est et la zone d’activité de Kérébars au Sud.

Le programme de création d’environ 260 logements est divisé en deux tranches :

  • La première tranche réalisée comporte 43 lots de maisons individuelles en accession aidée et en accession libre, ainsi que 2 petits collectifs (14 et 11 logements) et 9 maisons en accession. De même sur cette première tranche, un lotissement communal est composé de 16 logements.
  • La deuxième tranche fera l’objet d’une commercialisation en macro-lots comprenant une mixité de typologie de logements, avec un second lotissement communal.


Trois hectares sont réservés aux équipements d’intérêt collectif, l’EHPAD des Petits Pas de 80 lits et le Foyer Don Bosco de 42 lits; ainsi qu’aux services (réserve foncière pour l’école Pauline Kergomard).

Le quartier s’organise autour d’un espace public central venant étirer la zone naturelle présente au centre. Cet espace vert constitue un lieu de vie et de rencontres pour le quartier, notamment grâce à la création d’une aire de jeux pour enfants. Un cheminement piéton a été réalisé pour permettre de rejoindre les différents équipements depuis le parking public.

Une attention particulière sera portée sur la gestion de l’intimité et sur la tenue de l’espace public, notamment par le traitement des interfaces Public/Privé : les habitations auront des vues sur les espaces publics, en revanche les vues sur les habitations depuis les espaces publics seront fortement limitées. Cette attention est à mettre en parallèle avec l’optimisation de l’ensoleillement du bâti, dans la recherche d’un objectif énergétique.
La mise en valeur de la zone humide et sa continuité par la création de l’espace naturel central incluent deux noues/fossés de gestion des eaux pluviales dans une approche de développement durable.

Plus d'infos sur la ville de Guilers.